Les pairs aidants : mise au point

Les pairs aidants : mise au point

Lorsqu’on souffre d’un trouble psy c’est notre personnalité qui est affectée donc il semble impossible de guérir. De même, je considère que la maladie est une partie de nous * . Pourquoi vouloir se libérer d’une partie de nous ? Si j’ai parfois des patients-clients qui souhaitent acter leur « divorce » d’avec la maladie par une lettre par exemple, ce n’est pas le cas le plus fréquent. En revanche, on observe clairement qu’il est possible de reprendre le dessus et même de gagner complètement la bataille.

Des TCA à la pair-aidance : Revue Santé Mentale Février 2022

Des TCA à la pair-aidance : Revue Santé Mentale Février 2022

« Pairs aidants, patients experts, patients ressources, patients partenaires, médiateurs… Quoi qu’il en soit et quel que soit le terme utilisé (de même lorsqu’il s’agit de parler de rétablissement, de rémission ou de guérison) le plus important est d’être à l’aise avec celui que l’on emploie et surtout l’idée que l’on se fait de soi »

Fonction Pair-aidante : Au-delà du symptôme

Fonction Pair-aidante : Au-delà du symptôme

« je ne suis pas qu’une personne guérie de l’anorexie »

Je suis beaucoup d’autres choses : épouse, mère, sportive, ancienne musicienne, ancienne « marketeuse », lectrice confirmée, une amie fidèle, j’ai été clown en maternelle, j’ai donné des cours de français et de langues… la liste est longue.

Guérir c’est peut-être réunir toutes ces parties, qu’elles puissent cohabiter, s’articuler, se parler…

Revue Le Petit Corse : Les Voix du Rétablissement à la Une

Revue Le Petit Corse : Les Voix du Rétablissement à la Une

Février 2022 : Le livre « Les voix du rétablissement – la médiation de la pair-aidance » fait la une du journal « Le Petit Corse ».

Ce journal est distribué sur toute la péninsule ainsi que plusieurs villes du Sud de la France. Catherine Brette, correspondante pour le journal, a écrit un article complet sur la pair-aidance que vous retrouverez en pages 8 et 9 de ce numéro très spécial pour nous.

Pourquoi j’ai choisi la Thérapie d’Acceptation et d’Engagement (ACT)

Pourquoi j’ai choisi la Thérapie d’Acceptation et d’Engagement (ACT)

Dans l’accompagnement des Troubles du Comportement Alimentaire nous sommes souvent confrontés au souhait de retrouver une relation plus saine et plus apaisée avec l’alimentation et une relation à soi et au corps plus respectueuse. Derrière cette demande, et même si elle n’est pas formulée explicitement, se trouve souvent le souhait de pouvoir mieux fonctionner dans ses relations aux autres et se sentir aimé.e de manière globale (holistique). Cette demande est au cœur de l’approche ACT.