Corps et âme en éveil

Quelques chiffres

En résumé :

  • 95% des personnes souffrant de tca seraient des femmes
  • Dans 90% des cas ce seraient des femmes entre 15 et 25 ans
  • Aucune distinction au niveau socio-culturel ou économique
  • Le pourcentage de tca est nettement plus élevé aux Etats-Unis qu’en France

Sur la Boulimie :

Les études à l’international révèlent que 1 à 4% des femmes seraient touchées, contre 0,1 à 0,7% des hommes.

En France, la boulimie toucherait 1,5% des 11-20 ans. Les crises de boulimie concerneraient 28% des adolescentes et les stratégies de contrôle du poids 19%. Les formes partielles seraient 2 à 3 fois plus fréquentes et peuvent représenter des facteurs de risque aussi sévères que la boulimie pour la survenue de troubles physiques et psychiques à l’âge adulte.

L’Hyperphagie :

Entre 1,9 à 5% des femmes seraient touchées, contre 0,3 à 3% des hommes.

En France elle toucherait 0,7% des femmes en population générale et 9 à 15% des femmes consultant pour surpoids.

Il y a plus d’hommes concernés (40%) par l’hyperphagie que pour la boulimie. L’hyperphagie est un facteur de risque d’obésité.

Seuls 6% des sujets souffrant de boulimie ou d’hyperphagie en population générale consulteraient en psychiatrie (12% en médecine générale).

L’Anorexie :

L’anorexie mentale (ou nerveuse) concerne surtout des jeunes filles âgées de 14 à 20 ans (10% d’hommes).

La prévalence est de 5 cas pour 100 000 habitants en France (1 à 8 cas pour 100 000 aux Etats-Unis).

En France, 1,4 à 3,5% des étudiantes et lycéennes parisiennes serait touchées (entre 3000 et 6000 nouveaux cas chaque année). Globalement entre 0,5 et 1% des femmes de 14 à 20 ans développeraient une anorexie mentale sévère (pic à 16 ans). Au bout de 5 ans de maladie (la durée moyenne du processus est de 7 ans), environ les 2/3 des patients guérissent.

L’anorexie mentale est une maladie psychiatrique ayant un taux de mortalité élevé (5 à 15%) : le taux de suicide des anorexiques est le plus élevé de toutes les maladies psychiatriques.