Corps et âme en éveil

NTIC/réseaux sociaux et Troubles alimentaires : le témoignage de Carole

Je me nomme Carole, j’ai un tca depuis « toujours », ce qui m’a conduite à une hospitalisation.

J’ai appris à faire avec, seule et en travaillant, ce qui n’a pas toujours été simple. Un jour dans un moment de tristesse où j’avais des pensées morbides j’ai réfléchi et je me suis rendue dans un cyber café pour voir les aides existantes pour les tca.

J’ai trouvé une association et je me suis rendue à un groupe de parole. J’ai pensé que c’était le déclic que j’attendais, mais non. La personne qui animait le groupe m’a un jour proposé un entretien et j’ai fini par accepter. Au bout d’un moment j’ai même accepté de rencontrer une diététicienne qui m’a proposé de me faire parvenir par mail des menus. J’étais angoissée à l’idée de me faire « surprendre » à lire ceci au travail ou bien de ne pas me déconnecter correctement par exemple, d’oublier un papier… Aujourd’hui je regrette d’avoir autant attendu pour recourir à Internet et m’informer sur les troubles.

Par la suite j’ai trouvé une page qui permet de communiquer/échanger sur nos tca, sans honte, sans jugement et cela m’a permis de me sentir beaucoup moins seule. Je n’aime pas parler quand il y a trop de monde et par ce biais c’est plus simple pour moi.

Je pense faire partie de ce type de groupes online depuis environ trois ans et j’ai fait de belles rencontres virtuelles qui se sont « concrétisées » dans la vie réelle, un vrai plaisir.

J’ai aussi appris ce que c’était que l’ald* ou l’aah**. Je ne savais pas non plus que l’on pouvait se rendre en chu pour faire une perfusion de potassium, la femme médecin qui me suivait n’était pas très au fait de cela non plus.

Les internautes ont parfois perçu mon désarroi. Je n’aime pas déranger mais j’ai remarqué que souvent on vient me parler en privé, parler de choses banales pour me changer les idées je pense… De mon côté j’ai parfois « empêché » d’autres personnes malades de criser en leur téléphonant quand je voyais un appel à l’aide. Ces espaces en ligne sont une aide aussi pour indiquer les personnes vers qui se tourner et avoir des retours au sujet des professionnels.

Carole

* affectation de longue durée

** allocation adulte handicapé

Partager cet article :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail