Corps et âme en éveil

La nouvelle approche des troubles du comportement alimentaire (TCA) par les neurosciences : la stimulation magnétique transcrânienne (SMT)

Voici une interview du Dr Alain Meunier, médecin de l’association SOS Anor et de la Note Bleue :

Le rêve serait bien-sûr de pouvoir lire dans vos pensées, de sélectionner les bonnes des mauvaises, de faire le choix, d’être libre en somme. Bien au-delà du comportement alimentaire, c’est bien cette liberté dans votre vie qui devrait être le signe de progrès et non votre poids. Vous pourriez peut-être encore, si votre corps le permettait, continuer à ne pas manger « comme si » ou à manger « comme cela » mais ce qui est insupportable c’est de vivre la vie « comme ça », comme une anorexique. 

Est-il possible de « lire dans vos pensées » ?

Oui, et ce n’est pas une métaphore. Lors du passage d’un IRM fonctionnel du cerveau, si on vous annonce alternativement une bonne et une mauvaise nouvelle, votre cerveau va réagir. Il va apparaître sur l’écran de contrôle les zones inhibées ou activées, bien sûr différentes dans les deux cas. 

Nous pouvons donc suivre le trajet de la pensée dans un cerveau normal. Il est beaucoup plus simple de le faire chez quelqu’un en difficulté. La pathologie est la répétition du même problème au même endroit. 

Les pensées alimentaires qui vous envahissent sont donc lisibles par ce nouveau mode d’exploration lié aux neurosciences. Nous savons expérimentalement où cela se passe et quelles zones deviennent hyperactives lorsque les pensées alimentaires vous assaillent.

Quels moyens a t-on de calmer ses pensées alimentaires ?

Le fonctionnement de toutes cellules du corps humain peut-être activé ou inhibé par une onde électromagnétique. Les neurones sont des cellules très réactives. Il est donc possible, suivant sa fréquence, d’activer une partie affaiblie, comme dans la dépression ou au contraire de calmer une zone hyperactive, comme dans l’anorexie ou la boulimie. 

C’est sur ce principe que fonctionne la stimulation magnétique transcrânienne.

Ce traitement fonctionnel qui ne joue que sur l’activité des neurones et non sur leur nature est donc sans effets délétères ni secondaires et peut-être répété autant que nécessaire sans danger. Son emploi est simple. Il s’agit d’une cure journalière pendant 10 jours ne nécessitant aucune préparation particulière. La cure est prescrite par un médecin. 

Tant de simplicité et bien sur l’effet de découverte très complexe et passionnante des neurosciences avec au niveau européen le Human brain project. La France reste le parent pauvre de ces techniques pourtant très efficaces. Nous les employons depuis une dizaine d’années. 

À quel moment de la trajectoire de soins doit-on les employer ? 

Que vous soyez dans la souffrance de la restriction ou dans celles des boulimies, votre nutritionniste-diététicienne va vous proposer de rééquilibrer votre alimentation.

Nous le savons vous et moi, toute modification de votre régime alimentaire va vous donner la sensation de manger plus donc de grossir quelque soit les promesses de votre nutritionniste-diététicienne ou le contrôle de votre balance. C’est à ce moment, que les pensées alimentaires vont redoubler, ne vont plus vous quitter et à terme annihiler tous vos efforts et vos désir de changement. C’est là, que la stimulation magnétique prendra tous son sens, vous sentirez un soulagement et plus encore le courage de continuer ce rééquilibrage. En clair, vous devez d’abord consulter celui qui s’occupe de votre régime alimentaire, votre nutritionniste ou diététicienne et une semaine ou deux après le début de vos efforts, pratiquer ces séances.

Le mieux bien-sûr, étant d’être intégré dans une trajectoire de soins pluridisciplinaires qui pratique les SMT. 

Ces cures devront être réitérées chaque fois que les pensées alimentaires sont trop pressantes ou après ce que vous jugez être une rechute, « un retour à la case départ » alors que ce n’est qu’un accident de parcourt. 

La quantification des résultats est en cours et de multiples études sont faites, en particulier au Canada et pour la France à Montpellier. Notre certitude tient aux témoignages des patientes mais surtout au simple fait que lors d’une récidive elles reviennent toujours faire une cure de SMT. 

Les stimulations magnétiques n’ont de sens que dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire qui peut varier selon les établissements mais chez nous, elle correspond à une réponse simultanée à toutes les problématiques qui se posent aux personnes vivant les affres des troubles du comportement alimentaire.

Chez SOS Anor…

Aux problèmes de l’image du corps une psychomotritiennne ou toute forme de thérapie psycho corporelle. En réponse à l’Anor mind (la construction psychique typique de l’anorexie) une psychologue spécialiste  des TCA, une coach, une nutritionniste.

Nous proposons également un accompagnement par des groupes d’auto hypnose, des groupes de parole, d’affirmation de soi, de méditation-pleine conscience ou toute forme de retour sur soi ; cette liste n’étant pas exhaustive.

L’élément le plus important dans cette prise en charge n’est pas la SMT ou toutes autres spécialités mais la synergie de cet ensemble. 

La SMT est donc un outil, mais un outil qui à SOS-Anor nous est devenu indispensable.

 

Partager cet article :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail