Corps et âme en éveil

Le mouvement « body positive »

A l’adolescence beaucoup de jeunes filles ne supportent pas leur corps et vont enchaîner des régimes consistant à s’affamer avec le risque de tomber dans les troubles alimentaires. On peut aussi décider, finalement, de s’accepter avec ses rondeurs. C’est ce que propose le mouvement ‘‘body positive’’, un mouvement féministe venu des États-Unis qui consiste à accepter son corps et à affirmer qu’il n’existe pas qu’une seule beauté. Les femmes adeptes du mouvement s’insurgent contre les diktats imposés au corps féminin. Le Net a favorisé l’essor de ce mouvement où pullulent les photos de femmes bien en chair avec des slogans. S’exprimer ainsi sur Internet leur permet de gagner en confiance en elles, c’est plus facile. Les photos peuvent ainsi s’apparenter à une véritable thérapie pour certaines même si les retours de la part des internautes ne sont pas toujours très sympathiques. Mais attention il ne s’agit pas d’opposer les grosses contre les minces, c’est vraiment la diversité qui est prônée. Faire partie d’un tel mouvement peut aider à se réconcilier avec son corps. Le mouvement body positive se pose en alternative à d’autres mouvements comme le healthy ou le fat positive. Le #Healthy encourage souvent à l’obsession sur ce qu’on mange en cela il est proche de l’orthorexie. Quant au #FatPositive il prône l’acceptation des formes et des corps gros, pour se soustraire au jugement social et à son cadre opprimant.

Sur Instagram, le Body Positive se décline en de nombreux hashtags positifs et inclusifs : ils célèbrent tous les corps, tous les genres, les ethnies et morphologies, sans discrimination ni hiérarchie. Il peut être un soutien pour les personnes confrontées aux troubles alimentaires en les encourageant à retrouver la santé avec par exemple le hashtag #GainingWeighIsCool : « (re)prendre du poids, c’est bien ».

CaptureGrand ou petit, musclé ou maigre, je sais que peu importe l’apparence de mon corps, y trouver la paix n’est pas impossible. Il se peut que cela soit un parcours mouvementé, mais ce n’est pas un but inaccessible pour moi. 

Le mouvement body positive est encore timide en France mais il semble davantage se développer sur Youtube.

Partager cet article :
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail