Corps et âme en éveil

Livre témoignage

L'âme en éveil couvertureL’ÂME EN ÉVEIL, LE CORPS EN SURSIS

Corps, esprit et âme : mieux comprendre les troubles du comportement alimentaire pour mieux les soigner.

Résumé du livre :
Enfermée seule dans une chambre dite « d’observation ». Sans livre, sans télévision, sans accès à la salle de bain. Gavée plusieurs heures par jour par sonde naso gastrique et avec parfois quelques minutes de présence humaine dans la journée… Tel fut mon quotidien pendant un an au sein d’un hôpital psychiatrique de la région parisienne en 2006. Un an pour mourir, après m’être de toute façon détruite de longues années. Une mort psychologique j’entends puisque physiquement ils m’ont sauvée là-bas.

Je n’ai tué personne… Je courais et j’aimais la compétition, à tel point que je suis tombée dans la spirale de l’anorexie et de la boulimie à dix sept ans et j’ai bien failli mourir à cause de ce qui ne devait être qu’un régime.

Si j’admets que les médecins ont fait leur travail en sauvant mon corps, je dois la vie à mes « anges » qui m’ont donné l’espoir. L’espoir que cette épreuve serve un jour.

Je vais mieux et si je ne veux pas ou ne peux pas oublier ce passé, j’ai décidé de dire oui à la vie. J’ai longtemps été une « écorchée vive ». Aujourd’hui, je n’affiche plus ma révolte et je travaille pour parvenir au calme intérieur. 

Aujourd’hui je suis vivante et enrichie d’une force vitale que d’autres n’ont pas qui me fait vivre avec intensité et rythme effréné mais surtout je suis sensible au caractère « magique » de la vie quand tant de gens ne vivent pas et se contentent d’exister. La tristesse ou la colère qui me collent à la peau ne partiront peut-être jamais totalement mais je sais maintenant les transformer en énergie positive et je continue jour après jour à découvrir toutes ces choses qui pour moi font la beauté de la vie : l’amour, la compassion, l’humilité et l’authenticité principalement.

Lire la préface du livre (Pr Michel Lejoyeux) : Cliquez ici

Témoigner : oui mais pourquoi ?
J’ai choisi de dire car je crois en la force du témoignage. A mon sens chaque témoignage apporte un éclairage sur la maladie, le mien trouve sa place parmi les autres et bien que je relate une expérience douloureuse au sujet de ma longue hospitalisation forcée. J’insiste davantage dans cet ouvrage sur ma reconstruction et je m’attache à donner de l’espoir car il est au centre du rétablissement. Au-delà du témoignage je souhaite participer à un éveil des consciences.

« A quoi renvoie la notion de « privation/restriction de liberté » ? Quels mots définiraient cette notion ?« 

Cette notion renvoie pour moi à la dignité humaine, aux droits et plus généralement à la liberté. Cela renvoie à tout ce pourquoi on se bat depuis des centaines d’années : acquérir une liberté. (extrait d’un entretien avec le Psycom, 23 oct 2014)

le parisien 12 juin 2014

Témoigner, c’est une manière pour moi de mettre en lumière le fait que nous disposons tous de ressources formidables qui nous permettent de rebondir après un échec, se reconstruire après la maladie, sortir de la dépression et se (re)forger un mental de gagnant.

Reprendre le sport, trouver les bonnes personnes pour me soutenir sur le plan psychologique, travailler sur mes valeurs et capitaliser sur mes ressources sont les principales clés de ma reconstruction. Sans oublier le développement de ma spiritualité, un pilier pour mon âme qui me remercie…

A travers mon parcours de personne hypersensible et la manière dont j’ai réussi à faire de cette sensibilité une force, je souhaite aider d’autres malades à surmonter leurs troubles et aider leurs proches à mieux les comprendre pour mieux les accompagner. 

J’ai aussi fondé l’association SabrinaTCA92 (2013-2016) afin de venir en aide aux personnes souffrant de tca et à leurs proches.

Extraits :
« Tandis que certains marquent leur rejet du passage au monde adulte en adoptant des comportements de révolte plus ou moins évidents, j’ai opté pour la nourriture comme moyen d’expression et d’opposition. Au-delà de cette crise d’adolescence, il y avait un véritable besoin de transcendance. Peu de gens mettent des mots sur cette quête spirituelle. La spiritualité est, sinon rejetée, au moins taboue. La jeune anorexique peine encore plus à saisir le sens du mal qui la ronge ».
« Les médecins qui m’ont soignée sont très loin d’avoir compris qui ils soignaient. Ils ont soigné un corps, certes. On peut dire qu’ils ont fait leur boulot. En partie. Ils ont laissé mourir mon âme. Et un corps sans âme n’est que douleur sur terre ».

IMG_7082-1 (2)

 

 

 

 

 

Page auteureL'âme en éveil sport TCA

 

 

 

 

Témoignages lecteurs

 

 

Commande

Entrez vos coordonnées pour passer commande

Payment for:

Quantité

Frais postaux 5€

Entrez vos coordonnées ci-dessous

Total: €

En attente de PayPal...
Validating payment information...
Waiting for PayPal...