Corps et âme en éveil

Le rétablissement

Le « rétablissement » est un concept anglo-saxon qui trouve son origine dans des mouvements  d’usagers des années 1980 et 1990, qui prônaient la reprise du pouvoir d’agir (empowerment) et la défense des droits. Il désigne un cheminement personnel de la personne pour se réapproprier sa vie et se réinsérer dans la société. Pour les soignants, ce modèle suppose un accompagnement sur le long terme et axé dès le début vers l’autonomie de la personne.

L’un des concepteurs du mouvement du rétablissement, Bill Anthony, explique en 1993 :

12642520_1722030144698432_316037927549167029_nLe rétablissement est un processus foncièrement personnel et unique qui vise à changer ses attitudes, ses valeurs, ses sentiments, ses objectifs, ses aptitudes et ses rôles. C’est un moyen de vivre une vie satisfaisante, remplie d’espoir et productive malgré les limites résultant de la maladie. Le rétablissement va de pair avec la découverte d’un nouveau sens et d’un nouveau but à sa vie, à mesure qu’on réussit à surmonter les effets catastrophiques de la maladie mentale …

De nombreux services de santé mentale en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis, en Australie et en Grande-Bretagne considèrent le rétablissement comme un nouveau principe d’organisation.

Le rétablissement est un cheminement propre à chaque personne, dans lequel chacun s’investit différemment.

Quelques principes du rétablissement

Le rétablissement est à la convergence de plusieurs concepts : apprentissage de l’autonomie, autogestion, droits des personnes handicapées, inclusion sociale et réadaptation.

Ses principaux leitmotivs sont les suivants :  

  • Le rétablissement consiste à rendre sa vie intéressante et satisfaisante, en se concentrant sur ses forces et son bien-être, en présence ou non de symptômes de maladie.
  • L’espoir est au centre du rétablissement.
  • L’autogestion est encouragée et facilitée.
  • Le rétablissement ne survient pas dans l’isolement.

La pair aidance repose sur l’entraide entre personnes souffrant ou ayant souffert d’une même maladie, somatique ou psychique.