Corps et âme en éveil

A quoi sert le Coaching lorsqu’on souffre de TCA ?

Commençons par un rappel utile : le coaching est une discipline à part entière. Ce n’est pas une alternative à la psychothérapie, mais un travail sur soi différent et complémentaire au suivi psychothérapeutique (au même titre que le suivi nutritionnel, la psychomotricité…).

Il consiste à aider les patients à se fixer des objectifs précis et concrets (personnels et/ou professionnels) et à les atteindre « petits pas par petits pas », notamment grâce à un travail cognitivo-comportemental et à la mise en œuvre d’exercices pratiques. Le coaching est une véritable co-construction qui permet de mettre en place une stratégie d’objectifs personnalisés et réalistes. Certains patients qui ne sont pas forcément prêts à entreprendre un travail psychothérapeutique par exemple (malgré leur demande initiale) peuvent ainsi le devenir au bout de quelques temps. Le coaching peut en effet aider les patients à vaincre leurs peurs et leurs réticences quant à un suivi psychothérapeutique (soit parce qu’ils n’ont jamais essayé, soit parce qu’ils ont essayé souvent sans résultats d’après eux).

En termes d’objectifs ils peuvent être très variés, par exemple « gérer un conflit relationnel avec un proche ou un boss », « ne pas grignoter dans l’après-midi », « organiser son temps pour lutter contre le vide » etc. Nous les définissons ensemble et en fonction de votre potentiel, limites, freins, rythme, souhait, niveau de conscience et de compréhension.

Le but c’est aussi simplement d’être capable de définir des objectifs (et de sortir du flou), les atteindre (renforcer la confiance en soi). Cela permet de travailler sur les qualités, l’affirmation de soi, la confiance et l’estime de soi, les croyances limitantes, le corps, les émotions négatives…